Archivé — Le Centre de recherches sur les communications (CRC) met à l'essai la télévision numérique mobile dans la région d'Ottawa

Gilles Gagnon

Gilles Gagnon, gestionnaire de recherche du groupe Transmission et réseaux de télévision.

À la suite de l'approbation, le 16 octobre 2009, d'une nouvelle norme nord-américaine pour les appareils mobiles et de poche, appelée « ATSC-M/H », par l'Advanced Television Systems Committee (ATSC), le Centre de recherches sur les communications (CRC) a récemment conclu une entente de collaboration avec Rohde & Schwarz et Moseley Broadcast, des partenaires de l'industrie, pour créer un banc d'évaluation de la télévision numérique (TVN) mobile dans la région d'Ottawa.

Le CRC et ses partenaires de l'industrie mettront à l'essai les spécifications afin de garantir une diffusion sans difficulté pour les consommateurs en déplacement. « Cette collaboration entre le CRC et ses partenaires de recherche permettra d'évaluer le rendement et la zone de rayonnement de la technologie ATSC-M/H, d'une part, et de présenter cette technologie aux radiodiffuseurs et à l'industrie, d'autre part », explique Gilles Gagnon, gestionnaire de recherche du groupe Transmission et réseaux de télévision.

Le banc d'évaluation sera composé d'un réseau d'émetteurs TVN qui utilisera un canal de télévision expérimental d'Ottawa. L'un des émetteurs se trouve au CRC, lequel abrite aussi le centre distributeur ou le système d'émission du studio à l'émetteur du réseau qui diffusera le son et la vidéo vers les autres sites de transmission. On a installé un réseau étendu sans fil à chaque site d'émission d'Ottawa pour pouvoir commander et surveiller, à distance, le matériel de ces sites, par l'entremise d'Internet, à partir des laboratoires ou des véhicules de mesure sur le terrain.

Rohde & Schwarz fournira le matériel et l'expertise sur le réseau de transmission monofréquence (RTM) de la TVN pour les appareils mobiles ou de poche de l'ATSC, et Moseley Broadcast fournira le système de communication par micro-ondes de point à point qui servira de système d'émission du studio à l'antenne pour les sites du RTM.

Un RTM convient très bien aux endroits où la réception serait autrement bloquée par les immeubles et le terrain. Dans un tel réseau, de nombreuses tours envoient le même contenu télévisuel en même temps à l'aide de la même fréquence. Cette configuration permet une distribution plus uniforme de la puissance dans la zone de rayonnement, comparativement à un émetteur à puissance élevée, comme celui de Camp Fortune, au Québec, ou de Manotick, en Ontario, où l'intensité du signal est plus grande près de l'antenne et va en décroissant à mesure que l'on s'éloigne de celle-ci.

Voilà un exemple seulement des partenariats de recherche du CRC. Pour connaître d'autres exemples de collaboration du CRC, veuillez visiter www.crc.gc.ca.

Nous désirons remercier Tech Media Reports.

  • RSS
  • Partager
Date de modification :