Archivé — Un survol du tourisme enregistré dans le Nord de l'Ontario

Le tourisme dans le Nord de l'Ontario : Un survol

Un survol du tourisme enregistré dans le Nord de l'Ontario est le document que tous les exploitants d'entreprise touristique, planificateurs et spécialistes en commercialisation qui souhaitent mieux comprendre l'activité touristique dans le Nord de l'Ontario « se doivent de lire ».

Situé entre les frontières du Québec et du Manitoba, le Nord de l'Ontario couvre 90 pour cent de la masse continentale de la province, s'étendant de Muskoka au sud jusqu'à la baie d'Hudson au nord. Plus grand que la plupart des provinces, le Nord de l'Ontario est une immense attraction naturelle qui offre un terrain accidenté, des lacs et des rivières vierges et la chance de s'évader.

Pour déterminer l'importance du tourisme dans l'économie de cette région, FedNor a commandé un survol en 2009. Le rapport fournit les données les plus récentes de Statistique Canada sur le tourisme dans le Nord de l'Ontario. Résumant l'activité touristique pour 2006 et 2007, il fournit une information de base sur le nombre de visiteurs, leur lieu de séjour, les raisons de leur voyage, leurs habitudes de dépense et leurs préférences quant au logement, ainsi que sur les différences régionales en ce qui concerne les activités partout dans le Nord. Avant tout, ces données confirment que le tourisme est un des moteurs clés de l'économie; elles révèlent que les visiteurs ont dépensé 1,4 milliard de dollars en 2007, ce qui a généré 924 millions de dollars d'activité économique et soutenu 16 000 emplois.

Les constatations du rapport fournissent également les preuves à l'appui des données non scientifiques, révélant que les voyages de moins de 24 heures et ceux de plus d'un jour dans la région ont connu une baisse, passant de 8,2 millions de personnes en 2006 à 7,7 millions en 2007, soit une baisse de 6 pour cent.

La plus grande baisse (14 pour cent) touche le nombre de touristes américains qui avaient l'habitude de passer cinq nuits et de demeurer dans des pavillons et des centres de villégiature. Bien qu'ils représentent un groupe relativement restreint, les visiteurs américains offrent le rendement le plus élevé pour le Nord de l'Ontario : ils dépensent deux fois plus que leurs homologues canadiens. Par conséquent, la diminution de leur nombre a eu des conséquences importantes sur les dépenses liées au tourisme, surtout dans le Nord-Ouest de l'Ontario, qui compte beaucoup sur le marché américain, attirant environ 60 pour cent des visiteurs américains qui font un séjour de plus de 24 heures.

La diminution du nombre de touristes américains a été aggravée par une baisse du nombre de visiteurs de partout ailleurs dans la province. Bien que le nombre de touristes des autres provinces canadiennes et des pays étrangers ait augmenté, les gains n'ont pas compensé la perte de 7 pour cent du grand marché de l'Ontario.

Parallèlement à la baisse du nombre de touristes en général, les dépenses liées au tourisme ont diminué dans le Nord de l'Ontario. Les touristes ont dépensé environ 1,4 milliard de dollars dans la région en 2007, soit environ 9 pour cent de moins que les 1,6 milliard de dollars qu'ils avaient dépensés l'année précédente.

Les entreprises et associations touristiques qui comprennent le marché peuvent adapter leurs efforts de commercialisation pour accroître leur clientèle. Les informations sur les préférences touristiques — p. ex. le fait que trois visiteurs sur cinq aient pratiqué des activités de plein air au cours de leur séjour en 2007 — seront très précieuses pour les exploitants d'entreprises touristiques et les pourvoyeurs au moment de prendre en considération de nouveaux produits ou de peaufiner leurs stratégies commerciales et leurs stratégies de commercialisation pour attirer plus de dollars découlant du tourisme. Ainsi, il est utile de savoir que les Américains sont beaucoup plus susceptibles de pratiquer des activités de chasse et de pêche ou de visiter des lieux historiques dans le Nord de l'Ontario que de participer à des festivals ou de jouer au golf. L'analyse des tendances servira également lors de l'élaboration des politiques dans des domaines pertinents pour l'économie du tourisme.

Vous trouverez de plus amples renseignements dans le rapport Instrument d'information en marketing et en planification : volume, valeur et caractéristiques du tourisme dans le Nord de l'Ontario, 2007.

  • RSS
  • Partager
Date de modification :