Archivé — Large bande Canada — Un milieu rural branché

Large bande Canada - Un milieu rural branchéAu printemps 2010, le gouvernement du Canada a tenu promesse et entrepris de combler le fossé numérique qui existe entre les citoyens des régions urbaines et des régions rurales au pays. Ainsi, les régions qui, jusqu'à présent, ne disposaient que d'un accès Internet par ligne commutée se verront bientôt offrir des services à large bande.

D'après le Rapport de surveillance des communications 2010 du CRTC, près de 94 p. 100 des ménages canadiens ont déjà accès à des services Internet à large bande offrant des vitesses de téléchargement d'au moins 1,5 mégaoctet par seconde, ce qui est suffisamment rapide pour soutenir plusieurs applications multimédias. Presque tous les ménages des villes et des régions densément peuplées ont accès à des services à large bande. Ce sont les régions rurales qui affichent encore un retard.

C'est pourquoi, dans le budget de 2009, le Plan d'action économique du Canada, le gouvernement a confié à Industrie Canada la somme de 225 millions de dollars pour élaborer et mettre en œuvre une stratégie visant à étendre la couverture à large bande. Le programme Large bande Canada : Un milieu rural branché est l'élément le plus important de cette stratégie. Ainsi, dans le cadre de ce programme, les projets destinés à offrir l'accès à des services Internet à large bande dans les régions non desservies ou mal desservies peuvent présenter une demande de financement pouvant aller jusqu'à 50 p. 100 pour couvrir les coûts admissibles. Même si le programme vise principalement à offrir une couverture à large bande aux agglomérations, il aura certainement des retombées positives sur les entreprises du pays.

À l'été 2009, la mise en œuvre du programme Large bande Canada a commencé par un exercice de cartographie visant à répertorier les projets d'établissement de services à large bande en cours ou prévus afin d'éviter les recoupements. Au total, 64 zones géographiques de services ont été définies dans l'ensemble du Canada, et 61 d'entre elles ont fait l'objet d'une demande de subvention.

Un appel de propositions a ensuite eu lieu du 1er septembre 2009 au 23 octobre 2009, et 570 demandes de financement totalisant 1 milliard de dollars ont été présentées. Après une première évaluation des demandes, 226 ont été jugées admissibles. La contribution fédérale demandée s'élève à plus de 500 millions de dollars.

Le 9 mai 2010, le ministre de l'Industrie, Tony Clement, a annoncé l'approbation d'un financement conditionnel pour 52 projets. Pour certains de ces projets, aucune autre demande n'avait été reçue dans cette région. Pour d'autres, les propositions faisaient clairement état des avantages en matière de coût et de couverture des services à large bande. Une deuxième série d'annonces a eu lieu du 6 et le 15 juillet 2010, et 25 projets en Alberta, en Colombie-Britannique, en Ontario et au Québec ont obtenu une approbation conditionnelle de financement. Les 77 projets annoncés en tout représentent un investissement de 110 millions de dollars et permettront de fournir des services à large bande à environ 220 000 foyers. D'autres annonces sont prévues plus tard cette année.

Pour en savoir plus, consultez le site Web de Large bande Canada.

  • RSS
  • Partager
Date de modification :