Archivé — L'Office de la propriété intellectuelle du Canada offre une série d'études de cas à des fins didactiques

L'Office de la propriété intellectuelle du Canada offre une série d'études de cas à des fins didactiques

Une fois leurs études terminées, les diplômés de niveau postsecondaire ont hâte d'entrer sur le marché du travail et d'entreprendre leur carrière. Auparavant, plusieurs ignoraient l'existence même des droits découlant de la propriété intellectuelle (PI). Or, grâce aux efforts de l'Office de la propriété intellectuelle du Canada (OPIC) et des collèges et des universités du Canada, les étudiants connaissent maintenant davantage leurs droits ainsi que l'importance de la PI avant de commencer leurs carrières.

L'OPIC est responsable de la promotion du régime de PI au Canada et de l'administration des droits qui en découlent. Conformément à son mandat, l'OPIC cible les étudiants des niveaux collégial et universitaire afin de leur faire connaître ce qu'est la PI, son importance, et leurs droits en la matière, et ce, avant qu'ils n'entreprennent leur carrière.

« Il est crucial que les étudiants comprennent leurs droits en matière de propriété intellectuelle », explique Cécile Klein, agente de développement des entreprises de l'OPIC à Halifax. « Leur propriété intellectuelle est en effet leur actif le plus précieux, un atout qui peut les mener à des possibilités intéressantes d'emploi dans l'avenir. »

Les étudiants jouent un rôle majeur en ce qui a trait à l'innovation du futur et doivent comprendre leurs droits en matière de PI. En 2008-2009, l'OPIC s'est associé à l'Université McMaster afin de préparer une série d'études de cas pouvant être utilisées à des fins didactiques avec des groupes d'étudiants de niveau postsecondaire pour favoriser leur compréhension de ce qu'est la PI et de sa valeur stratégique.

Les enseignants participants peuvent maintenant choisir parmi six études de cas, chacune ciblant un programme d'étude distinct (sciences, commerce, génie ou design industriel). Chaque cas correspond à une situation concrète où les étudiants peuvent apprendre à distinguer les divers types de protection qu'offre la PI et réfléchir aux enjeux éthiques. Une trousse pédagogique prête à utiliser est offerte gratuitement et peut être envoyée à l'enseignant une semaine avant la date prévue de l'exercice. La trousse comprend une étude de cas et un guide à l'intention de l'enseignant ou du présentateur. Les enseignants ne sont pas laissés à eux-mêmes. Ils peuvent, sans frais, demander l'aide de professionnels du domaine de la PI et d'experts de l'OPIC pour orienter les discussions et répondre aux questions d'ordre technique.

Les employés de l'OPIC s'efforcent de faire la promotion de cet outil auprès des enseignants. « Les rencontres en personne, le réseautage et la transmission de bouche-à-oreille semblent les façons les plus efficaces de sensibiliser les étudiants à ce programme. Les enseignants apprécient le matériel gratuit et prêt à utiliser, ainsi que le fait d'avoir un animateur à leur disposition », ajoute Mme Klein.

Jusqu'à présent, 65 séances d'étude de cas ont eu lieu dans 39 établissements à l'échelle du Canada. La rétroaction des participants a été très favorable. Les enseignants participants ont tous répondu qu'ils réutiliseraient volontiers cette étude de cas en guise d'outil d'apprentissage, tandis que 88 p. 100 des étudiants ont reconnu avoir découvert la valeur stratégique de la PI grâce à l'exercice.

Grâce aux nouvelles études de cas en cours d'élaboration et à la nouvelle collaboration établie avec l'Association des collèges communautaires canadiens (ACCC) (anglais seulement), l'OPIC continuera de progresser dans sa mission qui consiste à partager la valeur stratégique des droits associés à la PI avec la prochaine génération de professionnels du marché du travail. Des témoignages et des résumés d'études de cas sont disponibles sur le site Web de l'OPIC.

  • RSS
  • Partager
Date de modification :