Archivé — Nouveaux sommets dans l’apprentissage 3D des compétences

Tim Hayes, un ingénieur en logiciel de l'entreprise de Vancouver NGRAIN, procède à la démonstration du logiciel 3D de l'entreprise.

Tim Hayes, un ingénieur en logiciel de l'entreprise de Vancouver NGRAIN, procède à la démonstration du logiciel 3D de l'entreprise.

Industrie Canada, par l'entremise de l'Initiative stratégique pour l'aérospatiale et la défense (ISAD), a récemment versé à la NGRAIN (Canada) Corporation (anglais seulement) une contribution remboursable de 9,5 millions de dollars pour appuyer la recherche-développement de technologies 3D destinées à appuyer la formation et le travail du personnel du secteur de l'aérospatiale et de la défense à l'égard du matériel complexe. « En effectuant des investissements ciblés et opportuns, nous favorisons la conception et la mise en marché de produits novateurs », a fait remarquer l'ancien ministre de l'Industrie, l'honorable Christian Paradis.

La contribution appuiera la mise au point d'un nouveau logiciel, grâce auquel le personnel du secteur de l'aérospatiale et de la défense pourra acquérir une formation pratique hors pair. « Le logiciel de simulation 3D interactif de NGRAIN offrira aux utilisateurs des possibilités illimitées d'interactions avec des systèmes complexes et coûteux, en tous lieux, en tout temps et avec n'importe quel appareil, et même en utilisant des technologies de réalité augmentée », a expliqué le président-directeur général de NGRAIN, Gabe Batstone.

Collaboration en vue de mettre au point des techniques de visualisation de pointe

L'objectif principal du projet consiste à développer un logiciel de simulation 3D interactif qui pourra ensuite être utilisé dans le cadre de programmes d'aérospatiale et de défense. La puissance de calcul demandée par le logiciel pour la production des modèles 3D sera beaucoup moins grande. Le logiciel comprendra aussi de nouveaux paramètres destinés à rendre plus accessible et réaliste l'expérience d'apprentissage. La technologie mise au point pourrait être adaptée afin d'être utilisée dans d'autres domaines, notamment la production de produits automobiles, l'aviation civile, l'énergie nucléaire, le pétrole et le gaz, ainsi que la médecine.

Le contenu 3D interactif permet aux apprentis de faire l'expérience des comportements et des qualités requises pour faire face aux situations pouvant se produire dans l'espace, ce qui constitue un atout en matière de formation. Selon NGRAIN, les modules de formation 3D interactifs ont déjà permis d'enregistrer des gains d'efficience en diminuant de 60 % les temps d'apprentissage et en facilitant la compréhension. Ces gains ont aussi permis de réduire de 25 % les temps d'arrêt d'exploitation.

NGRAIN a déjà conclu des partenariats avec des universités canadiennes, dont l'Université de Toronto (anglais seulement) (technologies de balayage), l'Université de la Colombie-Britannique (anglais seulement) (réalité augmentée), l'Université Simon Fraser (anglais seulement) (analyse visuelle), l'Université Carleton (anglais seulement) (visualisation avancée) et l'Université de l'Alberta (anglais seulement) (extraction 3D) : ces sites sont tous anglais seulement. Un étudiant canadien de niveau post-secondaire a déjà reçu une offre d'emploi pour le développement de logiciels, et d'autres étudiants devraient être embauchés d'ici la fin du programme en mars 2019. La société s'est engagée à dépenser au-delà de 200 000 $ pour des activités de collaboration avec des établissements d'enseignement post-secondaire.

Par l'entremise du Plan d'action économique de 2013, le gouvernement du Canada s'est engagé à procurer un financement stable de près de 1 milliard de dollars sur cinq ans à l'ISAD. Les entreprises intéressées par le programme peuvent obtenir des renseignements à l'intention des demandeurs sur le site Web de l'ISAD.


Article connexe : Le gouvernement du Canada investit dans une entreprise du secteur de l'aérospatiale et de la défense de Montréal

Date de modification :