Archivé — Le ministre de l’Industrie annonce un investissement remboursable de 19,6 millions de dollars dans un projet de mise au point d’un avion à réaction à London

Jim Prentice et Peter Maurer avec l'aéronef D-JET
De gauche à droite : L'honorable Jim Prentice, ministre de l'Industrie, et Peter Maurer, président de Diamond D-JET Corporation et de Diamond Aircraft Industries Inc., avec l'aéronef D-JET.

London (Ontario), le 16 février 2008 — L’honorable Jim Prentice, ministre de l’Industrie, a annoncé aujourd’hui un investissement remboursable de 19,6 millions de dollars dans la Diamond D-JET Corporation (Diamond) de London, en Ontario, pour la recherche-développement (R-D) préconcurrentielle d’un avion à réaction monomoteur entièrement en matériaux composites d’une capacité de cinq passagers.

« Le gouvernement du Canada, guidé par sa stratégie des sciences et de la technologie, aide les chercheurs et innovateurs canadiens à traduire les nouvelles idées en applications commerciales, a affirmé le ministre Prentice. En permettant à Diamond d’accroître ses capacités technologiques, le projet D-JET fera fond sur les forces canadiennes et contribuera à maintenir la position du Canada comme chef de file mondial des petits avions entièrement conçus en matériaux composites. »

Grâce au programme D-JET de 95,2 millions de dollars, Diamond pourra acquérir de l’expertise dans une nouvelle catégorie d’avions, les petits avions d’affaires à réaction, et continuer à exceller dans la mise au point de produits pour l’aviation générale. Le programme a aussi comme avantages d’attirer des investissements étrangers au Canada et de mettre à profit les investissements du secteur privé dans la R-D, tous deux une source de retombées économiques importantes, particulièrement dans la région de London.

« Ce programme de R-D aidera notre société à devenir un acteur de premier plan dans ce créneau à rapide croissance des avions à réaction ultralégers, a déclaré Peter Maurer, président de la Diamond D-JET Corporation et de Diamond Aircraft Industries Inc. Avec son moteur unique et sa construction novatrice entièrement en matériaux composites, le D-JET redéfinit le transport aérien personnel en ce qui concerne l’abordabilité et l’impact environnemental. »

Ce projet sera financé dans le cadre de la nouvelle Initiative stratégique pour l’aérospatiale et la défense (ISAD). L’ISAD est gérée par l’Office des technologies industrielles, organisme de service spécial d’Industrie Canada, qui a comme mandat de favoriser la R-D de pointe dans les industries canadiennes de l’aérospatiale et de la défense.

Renseignements (médias seulement)

Deirdra McCracken
Attachée de presse
Cabinet de l’honorable Jim Prentice
Ministre de l’Industrie
613-995-9001

Relations avec les médias
Industrie Canada
613-943-2502


Fiches d'information

Le ministre de l'Industrie annonce un investissement remboursable de 19,6 millions de dollars dans un projet de mise au point d'un avion à réaction à London

Le gouvernement du Canada effectue un investissement remboursable de 19,6 millions de dollars dans le projet de recherche-développement (R-D) de 95,2 millions de dollars mis en oeuvre par la Diamond D-JET Corporation (Diamond) de London, en Ontario. Cet investissement permettra de contribuer à la mise au point d’une nouvelle catégorie de petits avions d’affaires à réaction pour le marché des pilotes propriétaires.

Ce programme de développement préconcurrentiel soutient l’expansion des produits de l’aérospatiale et de la défense de prochaine génération et tire profit de la force du Canada en matière de fabrication de petits avions entièrement conçus en matériaux composites. L’application de la technologie entièrement en matériaux composites, réclamée par l’industrie de l’aviation, permet de réduire le poids des appareils et d’offrir un avion plus léger, plus résistant et à plus faible consommation de carburant. Ce projet a permis d’attirer des investissements étrangers et du secteur privé au Canada et de créer des emplois de haute spécialisation pour des Canadiens.

Le projet vise à mettre au point quatre prototypes qui passeront les étapes de la certification et du développement préproduction avant d’atteindre le stade commercial. La conduite du D-JET, dont l’altitude de vol maximale est de 25 000 pieds, est moins exigeante pour les pilotes que la conduite des avions d’affaires à réaction traditionnels. Cet avantage combiné aux faibles coûts d’achat et d’exploitation font de cet avion un appareil accessible aux exploitants privés qui se servent habituellement d’avions à hélice. Le D-JET allie une cellule de construction moderne entièrement conçue en matériaux composites à un moteur à turbine de nouvelle génération à faible consommation de carburant et à faible niveau de bruit. Il en ressort un avion personnel au rendement considérablement accru et dont l’incidence sur l’environnement est plus faible par rapport aux générations antérieures de ces appareils.

Troisième fabricant d’importance au monde dans son segment, les avions de moins de trois tonnes, le Diamond Group compte des installations de fabrication au Canada, en Autriche, en Chine et en Allemagne. La société emploie plus de 1 500 personnes à l’échelle mondiale, dont 580 au Canada.

L’Initiative stratégique pour l’aérospatiale et la défense (ISAD), lancée en avril 2007, a pour objet de soutenir la recherche industrielle et le développement préconcurrentiel du secteur privé dans les industries canadiennes de l’aérospatiale, de la défense, de la sécurité et de l’espace grâce à des investissements remboursables dans des projets de R-D. Pour obtenir plus de renseignements au sujet de l’ISAD, veuillez consulter le site Web de l’Office des technologies industrielles.

L'Initiative stratégique pour l'aérospatiale et la défense (ISAD)

L’Initiative stratégique pour l’aérospatiale et la défense (ISAD) a pour objet de soutenir les projets de recherche industrielle et de développement préconcurrentiel (R-D) stratégiques dans les industries de l’aérospatiale, de la défense, de l’espace et de la sécurité (A-D).

Lancée le 2 avril 2007, cette nouvelle initiative comporte trois objectifs clés :

  1. encourager la R-D stratégique menant à l’innovation et à l’excellence dans les nouveaux produits et services;
  2. améliorer la compétitivité des entreprises canadiennes de l’A-D;
  3. favoriser la collaboration entre les instituts de recherche, les universités, les collèges et le secteur privé.

En investissant dans des projets de R-D stratégiques, l’ISAD contribue à la mise au point de technologies qui sont axées sur les produits ou services de prochaine génération, tirent profit des forces canadiennes et permettent aux entreprises du pays de participer à des plateformes importantes.

L’ISAD est administrée par l’Office des technologies industrielles selon des normes élevées de transparence et de reddition de comptes. Les demandes de projet font toutes l’objet d’une évaluation approfondie au moyen d’un processus clair et rigoureux, dont les critères d’évaluation sont publiés. Parmi ces critères figurent la capacité de l’entreprise d’atteindre les objectifs énoncés, les avantages technologiques du projet et les retombées sociales et économiques escomptées.

Les Canadiens bénéficient tous des contributions de l’ISAD grâce aux retombées technologiques et économiques des projets de R-D soutenus, notamment dans divers secteurs de l’économie comme la nanotechnologie et les technologies de l’information, sans oublier l’établissement de partenariats de collaboration avec les universités, collèges et établissements de recherche. Les contributions de l’ISAD servant à financer la R-D permettront aussi d’offrir des possibilités d’emploi de grande qualité, de renforcer le bassin canadien de main-d’oeuvre en y ajoutant des scientifiques, ingénieurs et chercheurs talentueux, et de mettre à profit les investissements du secteur privé dans la R-D.

Les industries canadiennes de l’A-D sont reconnues partout dans le monde pour leurs produits et services de pointe. Au pays, ces industries sont d’importants moteurs économiques dans toutes les régions et, ensemble, elles contribuent sensiblement au développement de l’économie canadienne du savoir. Chefs de file mondiaux, les industries canadiennes de l’A-D offrent des solutions concurrentielles et novatrices, fortes de leur main-d’oeuvre hautement qualifiée.

L’Office des technologies industrielles, organisme de service spécial d’Industrie Canada, a comme mandat de favoriser la R-D de pointe dans les industries canadiennes.


Voir également :

Discours : Le ministre de l'Industrie annonce un investissement remboursable de 19,6 millions de dollars dans un projet de mise au point d'un avion à réaction à London

Date de modification :