Archivé — Le Ministre de l’Industrie investit dans des projets de recherche-développement innovateurs visant les services d’urgence

Ministre de l'Industrie Tony Clement aux installations de Norsat

Richmond (Colombie-Britannique), le 15 janvier 2009 — L'honorable Tony Clement, ministre de l'Industrie, a montré que le gouvernement du Canada est déterminé à stimuler l'économie canadienne grâce à des investissements dans l'innovation. Le ministre a annoncé aujourd'hui un investissement remboursable dans Norsat International Inc. (Norsat) en vue de soutenir la recherche-développement (R-D) relative à la prochaine génération de technologies de télécommunication par satellite pour systèmes terrestres portables.

« Ces technologies permettront au personnel militaire, aux équipes d'intervention d'urgence et aux intervenants des missions de rétablissement des activités après un sinistre de mieux communiquer en période de crise, a déclaré le ministre Clement. Elles permettront également à Norsat de mener un projet plus solide. Cet investissement témoigne de la détermination du gouvernement à favoriser l'excellence et à accélérer l'innovation dans les industries canadiennes de l'aérospatiale et de la défense. »

« Dans le récent discours du Trône, le gouvernement du Canada reconnaît l'importance stratégique du secteur manufacturier canadien ainsi que la conjoncture financière difficile et la concurrence mondiale auxquelles ce secteur doit faire face, a ajouté le ministre Clement. C'est pourquoi nous prenons des mesures précises pour renforcer ces industries. »

Mené à Richmond, en Colombie-Britannique, ce projet de R-D admissible à un financement de 17 millions de dollars renforcera les capacités techniques de Norsat de plusieurs façons, notamment par l'amélioration de l'efficacité des systèmes de communication par satellite utilisés sur le terrain. Les activités de R-D de Norsat comprennent la mise au point de composantes pour assurer un fonctionnement fiable des systèmes terrestres de satellite dans des plages de température très diverses et des conditions ambiantes extrêmes; l'examen des technologies d'antenne plate en vue d'augmenter la portabilité des systèmes de satellite; l'intégration de dispositifs de contrôle automatiques permettant à des utilisateurs sans compétences techniques de faire fonctionner le matériel terrestre pour satellite. Grâce au financement de ce projet, Norsat concevra également des produits servant à exploiter les réseaux de communication sans fil.

« Ce partenariat avec le gouvernement fédéral est essentiel pour Norsat parce qu'il nous permet d'effectuer la R-D nécessaire à l'amélioration et à l'élargissement de notre gamme de produits, et de renforcer la prédominance technologique de nos terminaux portables pour satellite », a déclaré Amiee Chan, présidente-directrice générale de Norsat.

Dans le cadre de ce projet, Norsat collaborera également avec des étudiants des cycles supérieurs de l'Université Simon Fraser, en vue d'effectuer de la recherche et de mettre au point certaines composantes, ce qui favorisera le transfert des connaissances et des technologies dans la région.

« La participation de l'Université Simon Fraser à ce projet représente une possibilité intéressante pour cette dernière, a déclaré Rodney Vaughan, professeur à l'École de génie et des sciences appliquées (School of Engineering Science). Elle permet en effet à nos étudiants en génie d'acquérir une expérience pratique, qui est indispensable pour leur entrée sur le marché du travail au Canada. »

L'investissement remboursable annoncé aujourd'hui s'élève à 5,97 millions de dollars et est effectué dans le cadre de l'Initiative stratégique pour l'aérospatiale et la défense (ISAD), qui soutient les projets stratégiques de recherche industrielle et de développement préconcurrentiel dans les industries de l'aérospatiale, de la défense, de l'espace et de la sécurité. L'ISAD est gérée par l'Office des technologies industrielles, un organisme de service spécial d'Industrie Canada ayant pour mandat de promouvoir la R-D de pointe des industries canadiennes.

Renseignements (médias seulement) :

Pema Lhalungpa
Attachée de presse
Cabinet de l'honorable Tony Clement
Ministre de l'Industrie
613-995-9001

Relations avec les médias
Industrie Canada
613-943-2502


Fiches d'information

Le ministre de l'Industrie investit dans des projets de recherche-développement innovateurs visant les services d'urgence

Le gouvernement du Canada a fait un investissement remboursable de 5,97 millions de dollars dans un projet de recherche industrielle et de développement préconcurrentiel (R-D) entrepris par Norsat International Inc. (Norsat) de Richmond, en Colombie Britannique, afin de mettre au point des technologies de la prochaine génération qui seront utilisées dans des systèmes terrestres portables de satellite.

Le projet de R-D admissible à un financement de 17 millions de dollars touche plusieurs secteurs de la technologie terrestre pour satellite, y compris la conception de produits qui exploitent une plus large gamme de fréquences et de réseaux de communications sans fil, ainsi que l'amélioration des technologies d'antenne actuelles en vue de faciliter la portabilité des systèmes terrestres actuels de satellite. Norsat mettra au point des capacités satellitaires permettant à des utilisateurs qui ne possèdent pas de compétences techniques d'installer et d'exploiter des systèmes terrestres de satellite, ce qui éliminera la nécessité d'avoir des techniciens ou des ingénieurs en communications sur place. Cet aspect est particulièrement utile si un système terrestre portable de satellite doit être déployé rapidement, sans préavis, comme dans une situation d'urgence ou de défense. Ce projet vise également à améliorer la qualité des télécommunications par systèmes terrestres portables de satellite, et à augmenter la fiabilité de ces systèmes pour qu'ils puissent être exploités dans des plages de température diverses et des conditions ambiantes extrêmes.

Cet investissement du gouvernement permettra surtout à l'entreprise de continuer à élargir sa gamme de systèmes portables de satellite qui seront utilisés sur place par le personnel militaire, les équipes d'intervention d'urgence et les responsables des missions de rétablissement des activités après un sinistre.

Tout au long du projet, Norsat travaillera avec d'autres petites et moyennes entreprises de la Colombie-Britannique afin de favoriser le transfert de connaissances et de technologies dans la région. De plus, sa collaboration avec l'Université Simon Fraser contribuera au développement professionnel des étudiants en génie, ce qui permettra de renforcer l'effectif du savoir du Canada.

Des percées scientifiques et technologiques sont essentielles au renforcement de la compétitivité de l'économie canadienne. L'investissement en R-D effectué par Norsat témoigne de la volonté du gouvernement du Canada de créer les conditions propices à l'innovation des entreprises, ce qui favorisera la prospérité de tous les Canadiens.

Norsat conçoit et met au point du matériel terrestre pour satellite servant à la transmission à haute vitesse d'informations et de données audio et vidéo. L'entreprise compte 40 employés à son siège social de Richmond et possède d'autres bureaux à Séoul, en Corée du Sud, et à Rome, en Italie. Norsat possède aussi deux filiales à cent pour cent aux États-Unis et au Royaume-Uni.

L'Initiative stratégique pour l'aérospatiale et la défense (ISAD), lancée en avril 2007, soutient, grâce à des investissements remboursables, la recherche industrielle et le développement préconcurrentiel effectués au Canada par le secteur privé dans les domaines de l'aérospatiale, de la défense, de la sécurité et de l'espace. Pour obtenir plus d'information sur l'ISAD, veuillez consulter le site Web de l'Office des technologies industrielles.

L'Initiative stratégique pour l'aérospatiale et la défense (ISAD)

L’Initiative stratégique pour l’aérospatiale et la défense (ISAD) a pour objet de soutenir les projets de recherche industrielle et de développement préconcurrentiel (R-D) stratégiques dans les industries de l’aérospatiale, de la défense, de l’espace et de la sécurité (A-D).

Lancée le 2 avril 2007, cette nouvelle initiative comporte trois objectifs clés :

  1. encourager la R-D stratégique menant à l’innovation et à l’excellence dans les nouveaux produits et services;
  2. améliorer la compétitivité des entreprises canadiennes de l’A-D;
  3. favoriser la collaboration entre les instituts de recherche, les universités, les collèges et le secteur privé.

En investissant dans des projets de R-D stratégiques, l’ISAD contribue à la mise au point de technologies qui sont axées sur les produits ou services de prochaine génération, tirent profit des forces canadiennes et permettent aux entreprises du pays de participer à des plateformes importantes.

L’ISAD est administrée par l’Office des technologies industrielles selon des normes élevées de transparence et de reddition de comptes. Les demandes de projet font toutes l’objet d’une évaluation approfondie au moyen d’un processus clair et rigoureux, dont les critères d’évaluation sont publiés. Parmi ces critères figurent la capacité de l’entreprise d’atteindre les objectifs énoncés, les avantages technologiques du projet et les retombées sociales et économiques escomptées.

Les Canadiens bénéficient tous des contributions de l’ISAD grâce aux retombées technologiques et économiques des projets de R-D soutenus, notamment dans divers secteurs de l’économie comme la nanotechnologie et les technologies de l’information, sans oublier l’établissement de partenariats de collaboration avec les universités, collèges et établissements de recherche. Les contributions de l’ISAD servant à financer la R-D permettront aussi d’offrir des possibilités d’emploi de grande qualité, de renforcer le bassin canadien de main-d’oeuvre en y ajoutant des scientifiques, ingénieurs et chercheurs talentueux, et de mettre à profit les investissements du secteur privé dans la R-D.

Les industries canadiennes de l’A-D sont reconnues partout dans le monde pour leurs produits et services de pointe. Au pays, ces industries sont d’importants moteurs économiques dans toutes les régions et, ensemble, elles contribuent sensiblement au développement de l’économie canadienne du savoir. Chefs de file mondiaux, les industries canadiennes de l’A-D offrent des solutions concurrentielles et novatrices, fortes de leur main-d’oeuvre hautement qualifiée.

L’Office des technologies industrielles, organisme de service spécial d’Industrie Canada, a comme mandat de favoriser la R-D de pointe dans les industries canadiennes.

Date de modification :