Archivé — Le Ministre Emerson annonce l'octroi d'une contribution de 12,2 millions de dollars pour promouvoir l'économie de l'hydrogène

Vancouver (Colombie-Britannique) | le 13 octobre 2005

L'honorable David L. Emerson, ministre de l'Industrie, et Don Bell, député de North Vancouver, ont annoncé aujourd'hui l'octroi d'une contribution de 12,2 millions de dollars pour la mise au point et la réalisation de démonstrations du Projet intégré d'utilisation d'hydrogène résiduel (PIUHR) dans la région de Vancouver.

Le projet permettra de mettre au point et de faire la démonstration de solutions axées sur l'énergie propre qui utilisent une source d'hydrogène comme combustible qui existe mais qui n'est pas exploitée : les émissions de sous-produits de l'hydrogène rejetées par une usine de fabrication de chlorate de sodium située dans la région de North Vancouver. De l'hydrogène purifié pourrait être utilisé pour avitailler jusqu'à 20 000 véhicules dans la région de Vancouver, ce qui réduirait considérablement les émissions de gaz à effet de serre et l'utilisation de combustibles fossiles.

Ce projet d'une durée de trois ans sera dirigé par la société Sacré-Davey Innovations Inc., établie à North Vancouver, et sera réalisé en collaboration avec Westport Innovations Inc. et Sacré-Davey Engineering. Il fait l'objet d'une contribution de 6 millions de dollars dans le cadre du Programme des adhérents pionniers h2, d'une contribution de 5,9 millions de dollars de Technologies du développement durable Canada (TDDC), et d'une contribution de 273 000 $ de l'Alliance canadienne sur les piles à combustible dans les transports (ACPCT) de Ressources naturelles Canada. S'ajoute à ces contributions celle de l'industrie, qui se chiffre à 6,1 millions de dollars, ce qui porte la valeur totale du projet à 18,3 millions de dollars.

« La protection de notre environnement exige la participation et la collaboration efficaces de l'industrie, du gouvernement et des Canadiens afin d'effectuer des changements significatifs », a souligné le ministre Emerson. 

« Des projets comme celui-ci illustrent l'engagement des secteurs public et privé d'instaurer une économie de l'hydrogène et de promouvoir l'innovation et la démonstration continues des possibilités réelles qu'offrent les technologies énergétiques propres au Canada », a ajouté Don Bell.

« Le gouvernement du Canada continue de travailler avec les Canadiens pour mettre au point et faire la démonstration de solutions énergétiques propres et de procédés innovateurs de production d'énergie, a indiqué l'honorable John McCallum, ministre du Revenu national et ministre des Ressources naturelles par intérim, au nom de l'honorable Stéphane Dion, ministre de l'Environnement. En appuyant des projets comme le Projet intégré d'utilisation d'hydrogène résiduel, nous pouvons bâtir une base solide pour nous attaquer aux changements climatiques et assurer notre prospérité. Ces mesures appuient également le Projet vert, qui est le plan d'action du gouvernement du Canada pour bâtir un environnement plus durable. »

En plus des bénéficiaires de cette contribution, les sociétés suivantes participent au projet : Clean Energy, Dynetek Industries Ltd., Easywash Inc., Hydrogen Technology & Energy Corporation, Nuvera Fuel Cells, Powertech Labs, Questair Technologies Inc. et TransLink.

« L'annonce d'aujourd'hui permettra d'accélérer la création d'une infrastructure de technologies de développement durable au Canada, a affirmé Vicky J. Sharpe, présidente-directrice générale de TDDC. Nous sommes à même de constater les grands progrès que nous pouvons réaliser lorsque TDDC facilite la collaboration des partenaires de toute la chaîne d'approvisionnement — concepteurs de produits, distributeurs et consommateurs — pour assurer la réussite commerciale des technologies propres. Notre démarche stratégique consiste à faire davantage que de financer des projets. Nous aidons à bâtir des consortiums pour qu'ils élaborent des tests de marché exhaustifs. »

Le projet illustrera la chaîne de valeur complète de l'hydrogène, y compris l'approvisionnement, l'entreposage, la distribution et l'utilisation. La démonstration comportera l'utilisation de huit camions légers à l'hydrogène, de quatre autobus convertis et dont le carburant consiste en un mélange de gaz naturel comprimé et d'hydrogène, ainsi que d'un système à pile à combustible à l'hydrogène résiduaire qui fournit de l'électricité et de la chaleur pour un lave-auto.

La station-service du PIUHR située à North Vancouver est l'un des principaux arrêts sur le BC Hydrogen Highway MD et elle jouera un rôle de premier plan dans les démonstrations de modes de transport durables dans le cadre des Jeux olympiques d'hiver et des Jeux paralympiques d'hiver qui auront lieu à Vancouver et à Whistler en 2010.

« Cet appui est essentiel pour assurer notre capacité de faire la démonstration de ces technologies et de les améliorer, ce qui fera du Canada une économie de l'hydrogène, a indiqué Chris Sacré de Sacré-Davey Innovations Inc. Explorer des façons d'utiliser les sous-produits de l'hydrogène permettra de créer une source viable d'énergie propre dans un avenir pas si lointain. »

Le Programme APh2 encourage les entreprises canadiennes à se joindre à un consortium composé d'au moins deux organisations et à faire la démonstration de la technologie de l'hydrogène et des technologies compatibles, dans des applications de la vie courante afin d'accélérer l'adoption de ces technologies. Le Programme veut promouvoir la connaissance et l'acceptation des avantages généraux que peut offrir l'économie de l'hydrogène sur les plans environnemental, économique et social.

Technologies du développement durable Canada est une fondation créée par le gouvernement du Canada gérant un fonds de 550 millions de dollars servant à la mise au point de technologies propres et à la démonstration de ces technologies — des solutions ayant trait aux changements climatiques, à l'air propre, à la qualité de l'eau et du sol — de manière à ce que les Canadiens puissent en tirer des avantages sur les plans de l'environnement, de l'économie et de la santé.

L'Alliance canadienne sur les piles à combustible dans les transports est une initiative fédérale de 33 millions de dollars qui permettra de procéder à la démonstration et à l'évaluation d'options pour l'avitaillement en carburant des véhicules à pile à combustible au Canada. Divers mélanges de carburants et divers systèmes d'avitaillement feront l'objet de projets de démonstration d'ici 2008, qui porteront sur les véhicules légers, moyens et utilitaires lourds.

Renseignements :

Christiane Fox
Cabinet de l'honorable David L. Emerson
Ministre d'Industrie Canada
(613) 995-9001
Relations avec les médias
Industrie Canada
(613) 943-2502
Andrée Mongeon
Directrice des communications
Technologies du développement durable Canada
(613) 234-6313, poste 224
Mobile : (613) 276-2044
a.mongeon@sdtc.ca
Ghislain Charron
Relations avec les médias
Ressources naturelles Canada
(613) 992-4447

Document d'information

Date de modification :