Archivé — Projet de village à centrale éolienne de production d'hydrogène dans l'Île-du-Prince-Édouard

Archivé

Consultez le Fiche d’information lié à cet investissement.

Le gouvernement du Canada, par l’entremise du programme des Adhérents pionniers h2 (APh2) de Partenariat technologique Canada (PTC), contribue 5,1 millions de dollars en vue de la réalisation du projet de Village à centrale éolienne à hydrogène de l’Île-du-Prince-Édouard. Grâce à cette contribution, l’Hydrogenics Corporation et la Prince Edward Island Energy Corporation poursuivront la réalisation de ce projet pluriannuel de 10,3 millions de dollars, qui est conçu pour procurer des solutions énergétiques et des possibilités de croissance économique aux collectivités locales.

Le projet utilisera l’énergie éolienne comme source d’énergie primaire et produira de l’hydrogène afin de créer de l’électricité primaire et de réserve pour les industries, les fermes et les foyers et du combustible pour répondre à des besoins divers, notamment dans le domaine des transports. Avec une centrale intégrée de production d’hydrogène, le projet fera la démonstration de solutions réelles, ce qui permettra d’évaluer et de perfectionner des solutions rentables axées sur l’hydrogène.

Le gouvernement de l’Île-du-Prince-Édouard est résolu à prendre des mesures pour que la province dépende moins de l’énergie importée issue des combustibles fossiles. C’est dans cette province que l’électricité coûte le plus cher au Canada, surtout parce qu’il y a manque de ressources énergétiques locales. L’Île-du-Prince-Édouard veut miser davantage sur les énergies renouvelables telles que le vent, diverses formes de biocombustibles et l’hydrogène produit par l’énergie éolienne. Elle tire maintenant 4 p. 100 de son électricité du parc d’éoliennes de North Cape et 1 p. 100 du V-90. En outre, l’Île-du-Prince-Édouard a fait voter une loi pour que les services publics se procurent au moins 15 p. 100 de leur énergie électrique à partir de ressources renouvelables d’ici 2010.

Le gouvernement du Canada est déterminé à concrétiser la vision d’une économie de l’hydrogène et à faire en sorte que tous les ministères et paliers de gouvernement travaillent ensemble afin de réaliser des projets de ce genre. Fervente partisane des solutions énergétiques, la province de l’Île-du-Prince-Édouard fournira 2,9 millions de dollars au projet, Par ailleurs, Ressources naturelles Canada verse 115 000 $, par l’entremise de l’Alliance canadienne sur les piles à combustible dans les transports, en vue de la réalisation d’une étude d’ingénierie en cours sur la partie du projet consacrée aux stations de ravitaillement en hydrogène.

Le programme APh2 de Partenariat technologique Canada encourage les industries canadiennes à montrer la voie en démontrant la valeur de technologies existantes dans des applications bien concrètes, ce qui accélère l’acceptation par le marché des technologies de l’hydrogène et des technologies compatibles avec l’hydrogène. Tout cela comporte d’énormes avantages environnementaux, économiques et sociaux pour toute la population canadienne.

Installée à Toronto, l’Hydrogenics Corporation est un chef de file mondial en ce qui concerne la mise au point de solutions énergétiques propres, et elle fait progresser l’économie de l’hydrogène en commercialisant l’hydrogène et les piles à combustible pour répondre aux besoins de ses clients en énergie. L’entreprise compte 325 employés dans le monde et elle a des usines à Mississauga, à Vancouver et en Belgique ainsi que des installations satellites en Allemagne, au Japon et dans l’État de New York.

La Prince Edward Island Energy Corporation (PEIEC) est une société d’État de la Province de l’Île-du-Prince-Édouard qui a été fondée pour mettre au point et promouvoir des systèmes énergétiques dans le territoire provincial, de manière à réduire la dépendance de la province par rapport aux importations d’électricité et de combustibles fossiles utilisés dans les centrales thermiques et pour les transports. L’Atlantic Wind Test Site, l’un des domaines d’intérêt particulier de la société actuellement, a été aménagé à North Cape en 1980. C’était alors le seul laboratoire consacré à l’étude de l’énergie éolienne au Canada; il est devenu le centre de recherche-développement par excellence dans ce domaine au pays.

Consultez le Communiqué de presse lié à cet investissement.

Date de modification :