Archivé — Le Gouvernement du Canada finance la réalisation d'un projet de production d'énergie de remplacement

Archivé

North Cape, Île-du-Prince-Édouard | le 22 avril 2005

L’honorable Joe McGuire, ministre de l’Agence de promotion économique du Canada atlantique, a annoncé aujourd’hui, au nom de l’honorable David L. Emerson, ministre de l’Industrie, une contribution de 5,1 millions de dollars qui servira à financer la réalisation du Projet de village à centrale éolienne de production d’hydrogène dans l’Île-du-Prince-Édouard. Cette contribution du programme des adhérents pionniers h2 (APh2) fait partie d’un projet de 10,3 millions exécuté avec l’Hydrogenics Corporation et la Prince Edward Island Energy Corporation, qui vise à procurer des solutions énergétiques et des possibilités de croissance économique aux collectivités locales.

«Le Canada aligne la direction de ses politiques sur l’environnement avec les réalités économiques et du marché pour protéger notre environnement et pour favoriser le développement des technologies vertes par les sociétés canadiennes, a déclaré le ministre Emerson. Le Projet de village à centrale éolienne de production d’hydrogène dans l’Île-du-Prince-Édouard est exactement le genre de projet novateur qui aidera à créer l’environnement sain et l’économie dynamique que les Canadiens veulent, maintenant et dans l’avenir. »

« Cette contribution illustre l’engagement du gouvernement du Canada envers l’énergie verte, a dit le ministre McGuire. En établissant des partenariats avec l’industrie, nous aidons à assurer que le Canada atlantique compte parmi les chefs de file dans le domaine de solutions particulières axées sur l’hydrogène et nous démontrons les principes du développement durable. ».

Construites dans la pointe occidentale de l’Île-du-Prince-Édouard, entre Seacow Pond et North Cape, les installations du projet utiliseront l’énergie éolienne comme principale source d’énergie et produiront de l’hydrogène afin de créer de l’électricité primaire et de réserve pour combler les besoins des industries, des fermes et des foyers, ainsi que de l’hydrogène combustible pour les moyens de transport. Toute une gamme de moteurs sera exposée, y compris des moteurs à piles à combustible, des moteurs à combustion interne d’hydrogène « sur mesure » et des moteurs à combustion interne éconergétiques.

« La promotion et la démonstration des technologies éolienne et de l’hydrogène est un élément clé de la stratégie sur les énergies renouvelables de notre gouvernement, de déclarer Pat Binns, premier ministre de l’Île-du-Prince-Édouard. Nous croyons que la technologie de l’hydrogène deviendra bientôt une partie importante de l’économie et nous sommes heureux d’être un partenaire de ce projet novateur. »

« La taille de l’Île-du-Prince-Édouard et ses ressources éoliennes constituent un avantage pour ce projet. Il y a là un modèle microcosmique idéal de l’économie de l’hydrogène, a affirmé Pierre Rivard, président-directeur général d’Hydrogenics Corporation. Nous sommes ravis de participer à ce projet dynamique, qui possède du potentiel pour favoriser la commercialisation des technologies de l’hydrogène et des piles à combustible au Canada, et pour démontrer la capacité de ce gaz à être un élément important dans un complexe énergétique durable et propre. »

La première étape du projet portera sur l’installation d’une station de production d’hydrogène, d’un lieu de stockage de l’hydrogène et d’un système de contrôle intégré à énergie éolienne-hydrogène et à énergie éolienne-diesel qui alimentera en électricité un certain nombre de résidences et d’immeubles à bureaux de North Cape. L’étape suivante devrait comporter l’expansion du village à énergie éolienne et à hydrogène pour alimenter une exploitation agricole et des moyens de transport à hydrogène tels que des bus-navettes et des véhicules industriels à pile à combustible. Dans la dernière étape, on introduira un navire d’excursion mû à l’hydrogène. On installera à bord du navire un moteur qui pourra fonctionner à l’hydrogène pur, tout en disposant d’un système auxiliaire diesel.

Les solutions prospectives répondront aux besoins de la collectivité locale et seront faciles à reproduire ailleurs au Canada. Le projet permettra de développer la chaîne d’approvisionnement en hydrogène au Canada ainsi qu’un savoir, des services et des applications électroniques commercialisables, qui auront été mis à l’essai et éprouvés dans des situations réelles et présentés au monde entier.

Le programme APh2 de Partenariat technologique Canada encourage les industries canadiennes à montrer la voie en démontrant la valeur de technologies existantes dans des applications bien concrètes, ce qui accélère l’acceptation par le marché des technologies de l’hydrogène et des technologies compatibles avec l’hydrogène. Tout cela comporte d’énormes avantages environnementaux, économiques et sociaux pour toute la population canadienne.

Renseignements :

Christiane Fox
Cabinet de l’honorable David L. Emerson
Ministre de l’Industrie
(613) 995-9001
Relations avec les médias
Industrie Canada
(613) 943-2502

Document d’information

Date de modification :