Archivé — Le gouvernement du Canada investit dans la technologie d’observation de la Terre de la nouvelle génération

Toronto (Ontario), le 9 septembre 2009 — Le député de Mississauga-Erindale, Bob Dechert, a confirmé aujourd'hui au nom du ministre de l'Industrie, l'honorable Tony Clement, que le gouvernement versait un montant de 200 millions de dollars à l'Initiative stratégique pour l'aérospatiale et la défense (ISAD). Il a aussi annoncé un investissement remboursable de 7,6 millions de dollars pour appuyer un projet de recherche-développement (R-D) entrepris par la société PCI Geomatics afin de mettre au point une nouvelle génération de techniques d'observation de la Terre.

« Je suis très heureux de confirmer l'engagement de notre gouvernement d'accorder à l'ISAD un montant de 200 millions de dollars, a déclaré M. Dechert. Ces fonds aideront les entreprises canadiennes à accroître leurs capacités existantes, à se diversifier dans de nouveaux secteurs et à mettre au point de nouveaux produits et services. L'investissement remboursable destiné à PCI Geomatics, dans le cadre de l'ISAD, met à profit le savoir-faire canadien dans le domaine des technologies spatiales, tout en aidant une entreprise novatrice à jouer un rôle essentiel dans le marché croissant de l'observation de la Terre. »

Le projet de R-D, qui sera mené à la société PCI Geomatics, portera sur la mise au point d'un système de calcul à haute vitesse et d'une suite de logiciels qui rendront possible et plus rentable le traitement de quantités considérables d'images satellites brutes, l'accent étant mis sur l'automatisation accrue du traitement des images. Les données qui en résulteront seront essentielles au processus décisionnel dans de nombreux domaines, y compris la surveillance de l'environnement, l'agriculture, la sécurité et le renseignement, l'aérospatiale et la défense, et la surveillance de zones étendues.

L'ISAD soutient les projets stratégiques de recherche industrielle et de développement préconcurrentiel dans les industries de l'aérospatiale, de la défense, de l'espace et de la sécurité. Elle est gérée par l'Office des technologies industrielles, un organisme de service spécial d'Industrie Canada ayant pour mandat de favoriser la R-D de pointe dans les industries canadiennes.

Renseignements (médias seulement) :

Lynn Meahan
Attachée de presse
Cabinet de l'honorable Tony Clement
Ministre de l'Industrie
613-995-9001

Relations avec les médias
Industrie Canada
613-943-2502


Fiches d'information

Le gouvernement du Canada investit dans la technologie d'observation de la Terre de la nouvelle génération

Le gouvernement du Canada effectue un investissement remboursable de 7,6 millions de dollars dans un projet de recherche-développement de 25,5 millions de dollars entrepris par PCI Geomatics pour mettre au point la prochaine génération de ses technologies d'observation de la Terre. Cet investissement s'effectue dans le cadre de l'Initiative stratégique pour l'aérospatiale et la défense (ISAD).

L'observation de la Terre est un marché en croissance. Des organismes de divers domaines utilisent les données d'imagerie recueillies par satellite pour prendre des décisions qui concernent, entre autres choses, l'environnement, l'agriculture et la sécurité. Cependant, avant que les décideurs puissent tirer avantage des grandes quantités de données brutes obtenues grâce aux outils d'observation de la Terre, celles-ci doivent être traitées et analysées.

Grâce à ce projet soutenu par l'ISAD, PCI met au point un cadre de calcul à haute vitesse novateur et une suite logicielle qui permettront de traiter de grandes quantités de données satellites brutes plus rapidement et à moindre coût. L'entreprise augmentera aussi l'automatisation du traitement des images satellites, éliminant ainsi un grand nombre de tâches à forte intensité de main-d'œuvre et réduisant l'intervention des opérateurs.

L'augmentation de la vitesse et de l'automatisation du traitement des images permettra aux utilisateurs des données d'observation de la Terre d'économiser temps et argent, tout en leur permettant d'obtenir les renseignements dont ils ont besoin pour prendre des décisions. PCI entend mettre sur pied une plate-forme pouvant être personnalisée pour répondre aux besoins des divers utilisateurs dans une gamme d'applications.

La recherche-développement favorisera le maintien d'une main-d'œuvre hautement qualifiée au Canada et facilitera la collaboration avec des partenaires universitaires, fédéraux et d'autres milieux. PCI élargira la portée de ses activités avec les universités en collaborant avec de nombreux établissements, y compris l'Alberta Terrestrial Imaging Center, le Centre canadien de télédétection, Recherche et développement pour la défense Canada, l'Université d'Ottawa et l'Université York.

Ce projet appuie la stratégie canadienne en matière de sciences et de technologie en aidant à former une main-d'œuvre qualifiée et en établissant une économie du savoir. Il s'harmonise aussi aux objectifs de l'ISAD d'encourager l'innovation en recherche-développement, d'améliorer la compétitivité des entreprises canadiennes des secteurs de l'aérospatiale, de la défense, de l'espace et de la sécurité, et de favoriser la collaboration entre les instituts de recherche, les organismes universitaires et le secteur privé.

Établie à Richmond Hill, en Ontario, PCI emploie 77 personnes et possède des installations à Gatineau, au Québec, et dans le monde entier. L'entreprise est spécialisée dans les logiciels et les outils qui permettent d'effectuer de la télédétection, de la photogrammétrie numérique, de l'analyse de données géospatiales, de la production cartographique, du mosaïquage et de la production automatisée.

Lancée en avril 2007, l'ISAD soutient des projets de recherche industrielle et de développement préconcurrentiel du secteur privé dans les industries canadiennes de l'aérospatiale, de la défense, de la sécurité et de l'espace, grâce à des investissements remboursables. Pour obtenir plus d'information au sujet de l'ISAD, veuillez consulter le site Web de l'Office des technologies industrielles.

Initiative stratégique pour l'aérospatiale et la défense

L'Initiative stratégique pour l'aérospatiale et la défense (ISAD) a pour objet de soutenir les projets de recherche industrielle et de développement préconcurrentiel stratégiques dans les industries de l'aérospatiale, de la défense, de l'espace et de la sécurité (A-D).

Lancée le 2 avril 2007, cette nouvelle initiative comporte trois objectifs clés :

  1. encourager la recherche-développement (R-D) stratégique menant à l'innovation et à l'excellence dans les nouveaux produits et services;
  2. améliorer la compétitivité des entreprises canadiennes de l'A-D;
  3. favoriser la collaboration entre les instituts de recherche, les universités, les collèges et le secteur privé.

Le nouveau financement octroyé à l'ISAD sera versé sur une période de quatre ans à compter de 2010. Il permettra de faire en sorte que le programme bénéficie de fonds suffisants pour respecter ses obligations actuelles et faire face à l'augmentation future prévue des demandes.

En investissant dans des projets de R-D stratégiques, l'ISAD contribue à la mise au point de technologies qui sont axées sur les produits et services de la prochaine génération, tirent profit des forces du Canada et permettent aux entreprises canadiennes de participer à des plateformes importantes.

L'ISAD est administrée par l'Office des technologies industrielles selon des normes élevées de transparence et de reddition de comptes. Les demandes de projet font toutes l'objet d'une évaluation approfondie au moyen d'un processus clair et rigoureux, dont les critères d'évaluation sont publiés. Parmi ces critères figurent la capacité de l'entreprise d'atteindre les objectifs énoncés, les avantages technologiques du projet et les retombées sociales et économiques escomptées. L'ISAD respecte les engagements du Canada en matière de commerce international.

Les Canadiens bénéficient tous des contributions de l'ISAD grâce aux retombées technologiques et économiques des projets de R-D soutenus, notamment dans divers secteurs de l'économie comme la nanotechnologie et les technologies de l'information, sans oublier l'établissement de partenariats de collaboration avec les universités, collèges et instituts de recherche. Les contributions de l'ISAD servant à financer la R-D permettront aussi d'offrir des possibilités d'emploi de grande qualité, de renforcer le bassin canadien de main-d'œuvre grâce à l'embauche de scientifiques, d'ingénieurs et de chercheurs talentueux, et de mettre à profit les investissements du secteur privé dans la R-D.

Les industries canadiennes de l'A-D sont reconnues partout dans le monde pour leurs produits et services de pointe. Au pays, ces industries sont d'importants moteurs économiques dans toutes les régions et, ensemble, elles contribuent sensiblement au développement de l'économie canadienne du savoir. Chefs de file mondiaux, les industries canadiennes de l'A-D offrent des solutions concurrentielles et novatrices et peuvent compter sur une main-d'œuvre hautement qualifiée.

L'Office des technologies industrielles, un organisme de service spécial d'Industrie Canada, a pour mandat de favoriser la R-D de pointe dans les industries canadiennes.

Date de modification :