Archivé — Le gouvernement Harper annonce un important investissement dans le domaine de l’aérospatiale qui permettra de créer des emplois et de garder le Canada à la fine pointe de la technologie

Mississauga (Ontario), le 13 décembre 2010 — Le ministre de l'Industrie, l'honorable Tony Clement, a annoncé aujourd'hui un important investissement dans un projet de recherche-développement (R-D), doté d'un budget d'un milliard de dollars, qu'entreprendra Pratt & Whitney Canada Compagnie. On estime que cet investissement permettra de créer et de conserver en moyenne plus de 700 emplois hautement spécialisés au cours de la phase de travail du projet et plus de 2 000 emplois au cours de la phase des retombées qui s'étendra sur 15 ans.

« Au nom du gouvernement Harper, je suis heureux d'annoncer cet important investissement qui créera des emplois et renforcera l'économie du Canada, a déclaré le ministre Clement. Le projet que nous finançons aujourd'hui permettra de créer et de conserver au pays des emplois dans le domaine de la recherche, de favoriser la formation de partenariats entre les secteurs public et privé, et de maintenir le Canada à l'avant-garde de l'industrie internationale de l'aérospatiale. » Lors de l'annonce, le ministre Clement était accompagné du député de Mississauga-Erindale, Bob Dechert.

Les travaux de R-D menés dans le cadre de ce projet seront effectués à Longueuil, au Québec, et à Mississauga, en Ontario. Il en résultera des moteurs à faible consommation de carburant qui seront plus légers, puissants et durables. Ces moteurs, qui produiront en outre moins d'émissions et de bruit, seront moins coûteux et pourront être fabriqués plus rapidement.

« Je suis fier d'affirmer que Pratt & Whitney Canada compte parmi les plus grands investisseurs de ce pays dans la recherche-développement dans le domaine de l'aérospatiale, a souligné le président de Pratt & Whitney Canada, John Saabas. Grâce à cet investissement remboursable que nous octroie le gouvernement du Canada, nous serons en mesure de fabriquer des moteurs d'avion à faible consommation de carburant qui sont plus silencieux, réduisant du même coup les répercussions sur l'environnement. »

« Cette importante contribution remboursable accordée par le gouvernement du Canada à Pratt & Whitney Canada est un exemple probant des partenariats solides qui permettent à notre pays de se maintenir parmi les chefs de file mondiaux du secteur de l'aérospatiale », a affirmé le président et chef de la direction de l'Association des industries aérospatiales du Canada, Claude Lajeunesse.

Cet investissement remboursable de 300 millions de dollars est effectué dans le cadre de l'Initiative stratégique pour l'aérospatiale et la défense, qui soutient les projets de recherche industrielle et de développement préconcurrentiel dans les industries de l'aérospatiale, de la défense, de l'espace et de la sécurité dans le but de favoriser la R-D de pointe dans les industries canadiennes.

Renseignements (médias seulement) :

Lynn Meahan
Attachée de presse
Cabinet de l'honorable Tony Clement
Ministre de l'Industrie
613-995-9001

Relations avec les médias
Industrie Canada
613-943-2502


Fiche d'information

Investir dans l'aérospatiale

Le gouvernement du Canada effectuera un investissement remboursable de 300 millions de dollars dans un projet de recherche-développement (R-D), doté d'un budget d'un milliard de dollars, qu'entreprendra Pratt & Whitney Canada Compagnie (P&WC). L'entreprise vise à mettre au point et à l'épreuve des technologies en vue de la conception de sa prochaine génération de moteurs d'avion. On estime que cet investissement permettra de créer et de conserver en moyenne plus de 700 emplois hautement spécialisés au cours de la phase de travail du projet et plus de 2 000 emplois au cours de la phase des retombées qui s'étendra sur 15 ans.

Dans le cadre de son programme préconcurrentiel de développement technologique de moteurs pour les applications relatives aux turbines à gaz, P&WC mettra au point des technologies pour la prochaine génération de moteurs et les plateformes de moteur actuelles. On s'attend à ce que cette prochaine génération procure à l'entreprise des avantages pendant plus de 20 ans, que ce soit dans le domaine des ventes, des pièces ou du service après-vente.

P&WC concentrera ses travaux de conception sur l'amélioration de la puissance, de la consommation de carburant, de la durabilité et du poids des moteurs. Il en résultera une diminution des émissions pendant la fabrication et l'utilisation de ceux-ci, une baisse des coûts à l'achat et une réduction du temps requis pour concevoir ces nouveaux moteurs.

Le siège social de P&WC est situé à Longueuil, au Québec, et l'entreprise possède des installations au Québec (Longueuil, Mirabel et Saint-Hubert), en Ontario (Mississauga et Ottawa), en Nouvelle-Écosse (Halifax) et en Alberta (Lethbridge). Bien établie dans le marché mondial des moteurs d'avion, P&WC offre toute une gamme de moteurs destinés à des avions long-courriers et régionaux, y compris aux hélicoptères.

P&WC collabore actuellement avec plusieurs universités canadiennes dans le cadre de divers programmes. Ce seul projet permettra d'offrir des possibilités d'emploi à au moins 100 étudiants par année au cours de la phase de R-D.

Cet investissement du gouvernement est effectué dans le cadre de l'Initiative stratégique pour l'aérospatiale et la défense (ISAD). Lancée en avril 2007, l'ISAD soutient les projets de recherche industrielle et de développement préconcurrentiel dans les industries de l'aérospatiale, de la défense, de l'espace et de la sécurité au moyen de contributions remboursables.

L'ISAD a comme avantages de mettre à profit les investissements du secteur privé dans la R-D, d'attirer des investissements étrangers au Canada, de favoriser le transfert de technologies et l'innovation, et de développer une main-d'œuvre hautement qualifiée. L'ISAD est gérée par l'Office des technologies industrielles, un organisme de service spécial d'Industrie Canada dont le mandat est de favoriser la R-D de pointe dans les industries canadiennes.

Pour obtenir plus de renseignements au sujet de l'ISAD, veuillez consulter le site Web de l'Office des technologies industrielles.

Date de modification :