Histoires de réussite – D-Ta Systems Inc.

L'entreprise

D‑TA Systems Inc. (D‑TA) est une petite et moyenne entreprise (PME) située à Ottawa (Ontario) qui a été constituée en société en février 2007 dans le but de concevoir, développer et mettre en marché des systèmes de traitement des données de capteurs aux fins d'application dans les secteurs de la défense, de l'aérospatiale et des appareils sans fil. D‑TA répond aux besoins des marchés des systèmes de guerre électronique et du renseignement, de la surveillance et de la reconnaissance. Cette entreprise met en marché et produit des solutions pour combler les besoins militaires sur les plans aériens, maritimes et terrestres. D‑TA fabrique des systèmes complets qui permettent de traiter les entrées de capteurs liées à des signaux sonar, acoustiques, radio et radar. Elle construit des systèmes adaptables et intégrés pour toutes les fonctions liées au traitement de capteurs, y compris la saisie, la conversion, l'enregistrement et la lecture des données des signaux. Dans le nouveau monde de la guerre électromagnétique, il est d'une importance capitale de pouvoir contrôler le spectre électromagnétique utilisé par les satellites, les radars, les radios, les drones et les appareils mobiles ou sans fil. Les produits offerts par D‑TA font partie intégrante de ce contrôle du spectre électromagnétique.

Le projet

Le projet de développement de plateformes pour le traitement avancé et réseaucentrique de données de capteurs, mené dans le cadre de l'Initiative stratégique pour l'aérospatiale et la défense (ISAD), avait pour objectif de développer la prochaine génération de systèmes de traitement de données de capteurs afin de traiter les données de ceux‑ci selon un débit plus rapide et sur une largeur de bande plus importante, et cela en s'appuyant sur les plateformes existantes de D‑TA. Le projet nécessitait des travaux de recherche et de développement de produits visant, d'une part, à convertir les signaux analogiques haute fréquence provenant de systèmes tels des radios, des radars et des sonars en données numériques utilisables par des ordinateurs et, d'autre part, à permettre leur traitement et leur affichage en temps réel tout en réduisant les coûts et les temps de déploiement de systèmes complexes.

Résultats

Ce projet ayant été mené avec succès, D‑TA est devenue la première entreprise à avoir introduit un système intégré et configurable pour le traitement des données de capteurs au moyen de la technologie haute vitesse du réseau 10 Gigabit Ethernet, et ce, aux fins d'application dans les marchés militaires des systèmes de guerre électronique et du renseignement, de la surveillance et de la reconnaissance. Il s'agit d'une amélioration novatrice par rapport à l'approche habituelle dans l'industrie pour l'achat de diverses composantes système, approche selon laquelle l'utilisateur doit ensuite intégrer les composantes au matériel et aux logiciels privés, ce pour quoi il faut prévoir beaucoup de temps pour le développement de logiciels, l'assemblage des modules et la mise à l'essai. Cela s'avère laborieux, requiert des aptitudes techniques de haut niveau et coûte cher. Grâce aux travaux de ce projet, le déploiement des capteurs militaires sera grandement simplifié. Les temps de déploiement seront écourtés, et les coûts et les risques seront par ailleurs réduits. Les produits fournis par D‑TA constituent aussi des systèmes adaptables et ouverts sur le futur qui permettront en tout temps d'intégrer des mises à niveau. Le système radiofréquence qui a été mis au point, à la fois accordable et composé d'antennes multiples (jusqu'à 16), offre une couverture étendue des fréquences et une largeur de bande plus importante. Le logiciel et le microprogramme développés permettent d'enregistrer et de lire des données numériques selon une capacité plus grande et à des vitesses plus élevées. Le système 400 MHz qui a été conçu peut traiter des fréquences d'échantillonnage à 3,6 GHz ou 4,0 GHz dans une largeur de bande de 500 MHz. De plus, comme il est possible de synchroniser en phase de multiples unités, on peut simplement en ajouter d'autres pour augmenter le nombre de canaux.

Les aéronefs sont souvent la cible de missiles guidés par des ennemis qui utilisent un radar pour les détecter. Ainsi, les aéronefs doivent constamment analyser le spectre entier pour détecter la présence de tout radar et déterminer ensuite s'il s'agit d'un ami ou d'un ennemi. La technologie mise au point par D‑TA peut servir à balayer le spectre, à repérer le signal et à déterminer exactement quelle partie du spectre doit être brouillée tout en assurant de ne pas brouiller les communications des militaires amis; elle permet aussi de repérer l'ennemi à cibler, grâce à la technologie de radiogoniométrie, tout cela en temps réel. En pareilles situations, chaque seconde est importante; il est essentiel de pouvoir compter sur des données précises. En comparaison de tout autre fournisseur, les produits de D‑TA fournissent l'information plus rapidement, sur une plage plus large du spectre et de manière plus précise.

Le projet mené dans le cadre de l'ISAD a permis à D‑TA de devenir la première entreprise du marché à fournir un système entièrement intégré et configurable pour le traitement des données de capteurs. Cela lui procure un avantage concurrentiel. Les produits qui en ont résulté ont permis à D‑TA d'accroître sa visibilité dans le marché de la défense et de devenir un chef de file pour ce qui a trait aux capacités soutenues d'enregistrement et de lecture de données analogiques, et cela à haute vitesse et à long terme, ce qui est crucial pour l'industrie de la défense. Dans un contexte de déclin des budgets consacrés à la défense, D‑TA est d'avis que ses nouveaux produits, qui permettent de réduire les temps de déploiement, les coûts et les risques, sont d'un attrait particulier pour l'industrie. Les revenus de D‑TA ont connu une hausse constante grâce aux ventes réalisées au Canada, aux États–Unis, en Europe, en Israël, au Japon, en Corée du Sud et en Inde. Avec la croissance attendue du marché des systèmes de guerre électronique, D‑TA prévoit que ses revenus augmenteront considérablement.

D‑TA a développé une relation de collaboration étroite avec l'Université Carleton située à Ottawa, en raison de sa participation avec le laboratoire avancé de traitement des données de capteurs et de son engagement auprès des professeurs et des étudiants diplômés de la faculté de génie et de design. D‑TA fournit du soutien financier et technique au laboratoire qui appuie les recherches aux cycles supérieurs. Ce dernier facilite aussi la recherche poussée en matière de traitement des données de capteurs pour un certain nombre d'applications, y compris les radios, les radars, les sonars, l'imagerie médicale et les instruments et d'autres domaines d'intérêt pour les secteurs des communications, de la défense et de l'aérospatiale. En plus d'accroître les recherches dans ce secteur, le laboratoire aide à développer des compétences dans une discipline où il y a un manque criant de main‑d'œuvre qualifiée, ce qui profite à la fois à D‑TA et à l'industrie dans l'ensemble.

D‑TA embauche aussi des étudiants co‑op diplômés de l'Université Carleton pour œuvrer au sein de ses installations, ce qui donne à ceux‑ci de l'expérience de travail inestimable à régler des problèmes de la vie réelle dans le cadre de leur thèse. Les étudiants bénéficient du soutien financier de D‑TA ainsi que de son orientation, de sa supervision et de l'accès à ses installations. À ce jour, cinq étudiants ont reçu leur maîtrise en génie après avoir étudié des sujets pertinents pour D‑TA. Deux d'entre eux ont été embauchés en permanence par D‑TA. La relation de collaboration a connu un vif succès et se poursuivra dans l'avenir.

Ce projet a aussi permis d'intégrer la chaîne d'approvisionnement de D‑TA tout en renforçant ses relations existantes. Les travaux de recherche et de développement pour ce projet ont été entrepris au Canada avec des sous‑traitants basés au Canada. Quatre‑vingt‑dix p. 100 des fournisseurs de D‑TA se trouvent au Canada. Une quantité importante des travaux sont confiés à des services locaux, comme des ateliers d'assemblage situés à Ottawa et Montréal. Compte tenu de la croissance anticipée de l'entreprise au cours des quelques prochaines années, on s'attend à ce que ce projet ait des retombées et crée des emplois indirects en raison du besoin en services de sous‑traitance dans les domaines de la fabrication de cartes de circuits imprimés, de l'assemblage et des composantes fabriquées.

En résumé

Le soutien offert au projet dans le cadre de l'ISAD a permis à D‑TA de mettre au point de nouveaux produits novateurs au moment opportun, ce qui a donné à cette entreprise un avantage concurrentiel dans le marché de plus en plus important et en pleine croissance qu'est celui des systèmes de guerre électronique. De plus, cela a donné la possibilité à D‑TA de renforcer ses relations existantes avec l'Université Carleton et sa chaîne d'approvisionnement. En fin de compte, les produits qui ont résulté de ce projet ont permis à D‑TA d'accroître sa visibilité dans le marché de la défense et de bien se positionner pour tirer parti des occasions d'affaires grandissantes.

Date de modification :