Histoires de réussite – Thales Canada Inc.

L'entreprise

Thales Canada Inc. (TCI) est une entreprise canadienne et une filiale en propriété exclusive de Thales S.A. Paris, France, un leader mondial en électronique et en systèmes qui œuvre dans les marchés de la défense, de l'aérospatiale, de la sécurité et du transport terrestre à l'échelle internationale. Les technologies de type « n'importe où, m'importe quand » peuvent accroître la protection et la sécurité dans des environnements critiques. Les opérations multinationales de Thales S.A. sont dispersées dans 56 pays et sont soutenues par plus de 65 000 employés dans le monde. Thales Canada se classe actuellement au 8e rang parmi les filiales les plus grosses de la société et son effectif s'est accru pour passer de deux employés situés à Halifax à son origine en 1972 à plus de 1200 personnes réparties dans six sites différents au pays, soit Toronto, Ottawa, Montréal (site des activités du projet mené dans le cadre de l'ISAD), Vancouver, Québec et Kingston/Petawawa. Les activités au Canada sont menées dans trois domaines d'activités, à savoir : (i) avionique/aérospatiale; (ii) solutions de transport; (iii) défense et sécurité. Les revenus combinés annuels sont de 500 millions de dollars.

Le projet

Le projet de commandes de vol électriques mené dans le cadre de l'ISAD était une initiative de 33,5 millions de dollars échelonnée sur quatre ans (de 2010 à 2013) qui soutenait des activités de recherche et de développement. Il avait pour objectif de concevoir, d'intégrer, de mettre à l'essai et de commercialiser un système amélioré de commandes de vol entièrement électriques qui puisse s'adapter à une panoplie de plateformes d'avions à réaction régionaux et d'avions à réaction d'affaires, qu'ils soient de petite taille ou de taille intermédiaire. Dans le passé, les systèmes de commandes de vol électriques étaient réservés principalement aux gros aéronefs de transport. L'ISAD a permis à Thales Canada de mettre à profit son expertise et de se positionner de manière à fournir un système de commandes de vol électriques plus léger, plus compact, plus simple à utiliser et, en fin de compte, plus fiable que les anciens systèmes de commande de vol hydromécaniques.

Plus précisément, pour parvenir à cette réussite, on a développé et intégré dans le cadre du projet de nouvelles technologies de cinq domaines techniques, soit les technologies de l'architecture des systèmes informatiques, des bus de données, des commandes électroniques, des capteurs des postes de pilotage et d'activation. Le résultat de ces travaux permettra à Thales de répondre aux exigences uniques et astreignantes concernant les performances des avions à réaction régionaux et des avions à réaction d'affaires, où les systèmes de commandes de vol électriques deviendront de plus en plus la norme.

Le soutien accordé dans le cadre de l'ISAD a contribué à faire en sorte que les opérations de Thales au Canada reçoivent le mandat de poursuivre le développement de cette technologie. Ce projet nous a permis de relever le défi de concevoir l'architecture système à l'aide de notre propre ensemble d'exigences, à partir de la base, afin d'apporter les améliorations importantes qui étaient requises concernant les performances et de fournir des technologies qui nous placent devant les concurrents.

Marc‑André Talbot, directeur, Ingénierie, R‑D, Thales Canada, Avionique

Résultats

Les travaux du projet menés dans le cadre de l'ISAD ont permis à Thales Canada, Avionique, de mettre au point plusieurs technologies et produits‑clés qui soutiennent et améliorent encore davantage le système de commandes de vol électriques, soit : (i) l'ordinateur de commandes de vol (dont l'architecture modulaire a été améliorée, qui est plus léger et plus compact et dont la capacité de traitement est plus rapide); (ii) le bus de données bidirectionnel 429 (qui a été renforcé, est à la fois solide et léger et peut transférer plus efficacement aux ailes de l'aéronef des données et les signaux électroniques nécessaires; (iii) le poste de commande FCU de secours (dont les fonctions de surveillance et de secours ont été améliorées).

Ces technologies donnent lieu à de l'innovation dans les domaines de pointe qui est mise à la disposition de l'industrie de l'avionique. Le fait le plus important est que Thales peut pour la première fois fournir (i) une architecture modulaire dont l'exploitation est possible sur une plateforme commune, ce qui la rend à la fois adaptable et échelonnable dans une série d'aéronefs de tailles, structures et caractéristiques différentes; (ii) une solution améliorée en matière de sécurité et de fiabilité du système de commandes de vol, grâce à des systèmes améliorés de surveillance et de secours; (iii) une fonctionnalité améliorée (temps de réponse plus rapide entre la commande et son exécution, capacité mémoire étendue, commandes de pilotage améliorées); (iv) une solution dont le poids et la taille sont au minimum. Ces innovations permettent d'optimiser la vitesse et l'altitude d'un aéronef malgré des conditions météorologiques défavorables, contribuent à la sécurité et à la fiabilité de celui‑ci et aident à réduire la charge de travail au poste de pilotage. Au bout du compte, cela permet de faire profiter les passagers d'un vol plus en douceur et de tirer avantage d'un aéronef plus efficace aux coûts d'entretien réduits.

Pour arriver à ce niveau de réussite, Thales Canada a créé et partagé des avantages mutuels de collaboration avec des universités québécoises et des établissements de recherche. Pendant le projet, Thales Canada a travaillé étroitement avec trois universités québécoises (à la fois avec des professeurs et des étudiants diplômés) et avec un consortium de recherche, pour une contribution totale en recherche de plus de 690 000 $. Les collaborateurs étaient l'École Polytechnique de Montréal, l'Université McGill, l'École de technologie supérieure et le Consortium de recherche et d'innovation en aérospatiale au Québec (CRIAQ). Grâce à ces partenariats, Thales Canada a pu combler la lacune en matière de technologie en ayant recours à son propre ensemble de compétences et tirer parti de la vaste expertise dans les domaines de pointe que ces établissements ont mis à sa disposition.

Thales Canada a aussi engagé 44 stagiaires provenant d'universités québécoises afin de soutenir les travaux du projet de l'ISAD. Les étudiants ont donné de l'énergie au projet de recherche et y ont proposé de nouvelles idées. Ils ont aussi apporté des contributions valables aux activités menées tout en acquérant de l'expérience profitable dans l'industrie et dans un environnement réel. Douze de ces étudiants ont été embauchés à temps plein par la suite pour appuyer les travaux permanents de Thales dans ce domaine.

Les ordinateurs de commandes de vol conçus par Thales seront installés dans les aéronefs Gulfstream G500 et G600 dévoilés récemment

Les ordinateurs de commandes de vol conçus par Thales seront installés dans les aéronefs Gulfstream G500 et G600 dévoilés récemment

Le projet de l'ISAD a permis à Thales Canada d'avoir désormais un avantage concurrentiel, car celle‑ci est l'une des premières entreprises à avoir mis en marché (pour le secteur des avions à réaction régionaux et des avions à réaction d'affaires) un système de commandes de vol électriques hautement adaptable, compact, fiable et plus sécuritaire. La réussite de Thales Canada sur le plan commercial a suivi. En effet, cette entreprise a été sélectionnée (en octobre 2014) pour concevoir et fabriquer les ordinateurs de commandes de vol avancés pour les programmes d'aéronefs Gulfstream G500 et G600 dévoilés récemment. Gulfstream utilisera la toute dernière architecture évolutive mise au point par Thales Canada précisément pour assurer des performances supérieures et la sécurité tout en réduisant le poids et donc la consommation de carburant. De plus, une sous‑composante des systèmes de commandes de vol électriques avancés de Thales Canada, appelée le système de commande de déporteur, a récemment été choisie par Bombardier dans le cadre de son nouveau programme Learjet‑85, ce qui renforce encore davantage la position de Thales Canada comme leader du marché.

Parmi les autres avantages plus vastes qui pourraient découler du projet de l'ISAD, mentionnons l'amélioration de l'efficacité énergétique et la réduction de l'impact environnemental. Le système de commandes de vol électriques aide à réduire le poids des aéronefs, à diminuer les coûts liés à leur cycle de vie (entretien moindre en comparaison des commandes de vol mécaniques) et, en fin de compte, à optimiser leurs performances. On obtient ainsi des aéronefs plus légers dont la traînée est réduite, ce qui permet des économies de carburant et comporte donc des avantages sur les plans environnemental et énergétique.

En résumé

Globalement, le soutien accordé dans le cadre du projet de l'ISAD a aidé Thales Canada à faire concurrence à point nommé avec des technologies de pointe du marché tout en permettant à l'industrie de l'aviation de mettre à profit les efficacités offertes sur le plan opérationnel et de tirer avantage de la sécurité accrue. Les installations de Thales Canada à Montréal ont aussi la réputation d'être le « centre d'excellence en matière de commandes de vol » parmi l'ensemble des opérations mondiales de Thales. Elles ont aussi été reconnues comme finaliste en 2014 aux prix en innovation décernés par Thales. À ce titre, les travaux entrepris dans le cadre du projet de l'ISAD ont renforcé encore davantage leur expertise et leur crédibilité dans ce secteur, ont fait passer l'effectif de leur équipe de R‑D de 10 à 50 professionnels et ont débouché sur de solides résultats financiers. Tout cela est survenu au moment où elles ont commencé à exploiter pleinement le potentiel du marché en croissance des systèmes de commandes de vol électriques dans le secteur des avions à réaction régionaux et des avions à réaction d'affaires.

Date de modification :